Si on avait neuf vies comme les chats, ça se saurait, non?

Justement, que je me dis.

Alors, allez, vas-y! Prends-la en main, mords dedans. Arrête de perdre ton temps à regarder ces stupides téléromans. En plus, tu as un texte à écrire, alors mets-toi au travail.

C’est vrai, tu en a fais du chemin depuis quelques années, que je me dis. Et alors?

Et alors, ne t’arrête pas en route! Avoue-le que tu meurs d’envie de faire le tour du monde, même si c’est presque devenu banal.

Tu n’auras qu’à partir avec les enfants, que je me dis.

Et n’essaie pas de me dire que tu ne désires pas, justement, ce quatrième enfant?

C’est vrai. Pourquoi pas, que je me dis.

Et ces cours de violoncelle. Plonge!

Le ridicule ne te tuera pas, que je me dis.

C’est pas toi qui rêvais de devenir yogi?

Ne m’en parle pas, ça fait des siècles que je n’ai pas vu mon matelas…

Ça déraille, votre honneur. Objection!

Objection rejetée et au diable les apparences. Je prendrai une dernière cigarette avant de mourir, que je me dis.

– Texte rédigé dans le cadre du Défi 30 jours 150 mots : Ton accusatif : justifier 5 choses qui se trouvent sur votre bucket list –